Société

Les ex-combattants non-intégrés dans l’armée réunis au sein de la « Cellule 39 » appelle à la libération de leurs camarades arrêtés à la faveur de leurs mouvements d’humeur pour exiger une prime dite Ecomog d'une valeur de 18 millions de FCFA. Joint par Soir Info, Ouattara Amadou, président de ladite cellule a imploré la clémence du président de la République.

Paru le 20/11/2017 à 17:55