Affaire ‘’le PDCI va demander justice pour Billon’’ : Guikahué dément et indique : « ce n’est pas une affaire de Pdci »

Politique | Publié le Mercredi 13 Septembre 2017 à 17:07:09 | |
 

Le secrétaire général du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) a démenti l’information selon laquelle sa formation est prête à saisir la Cour suprême si jusqu’au 12 octobre prochain, le ministre Billon n’est pas réintégré à son poste de président du Conseil régional du Hambol. Dans une interview, Maurice Kacou Guikahué, a fait savoir que même si le PDCI soutien Jean-Luc Billon, il a lui-même la possibilité de porter son dossier devant la justice.

>

 

« La Côte d’Ivoire est un pays de droit », a soutenu le secrétaire général du PDCI, Maurice Kacou Guikahué.

Pour lui, avant d’être militant du PDCI, Jean-Luc Billon est un citoyen de la ivoirien jouissant comme tous les autres des droits de ce pays.

« Si son conseil juridique veut poursuivre l’affaire, ce n’est pas une affaire du Pdci. Nous, nous avons enlevé ça du domaine politique. On a dit qu’il faut que le dossier soit réglé dans le cadre de la loi. Et Billon, c’est depuis juillet qu’on l’a suspendu en conseil des ministres mais il a eu la notification de sa suspension le 23 août. Quand n’y avait pas de notification de suspension, son conseil juridique avait les bras liés. Maintenant qu’ils l’ont, c’est un président de conseil, il est entouré. Donc, ce n’est pas une affaire de Pdci » a-t-il précisé. Ce, non sans rappeler le soutien du parti septuagénaire à son porte-parole adjoint.

Toutefois, le successeur de Djédjé Mady a invité l’hebdomadaire Jeune Afrique, révélateur de l’information dans sa dernière parution, à ne pas voir forcement dans cette affaire des ‘’tensions’’ entre le PDCI et le Rassemblement des Républicains (RDR), son principal allié au sein de l'alliance des Houphouëtistes, RHDP.  

« Il n’y aura pas de tension. C’est du droit. Nous, nous sommes allés au congrès du Rdr. Il n’y a pas de palabres, on a dit qu’on allait en Rhdp, qu’on allait avoir un candidat unique et c’est tout. Donc, qu’ils ne nous emmènent pas de faux dossiers. Ce n’est pas parce qu’on est Rhdp qu’on ne va plus faire de droit en Côte d’Ivoire », a-t-il conclu.