Le plan d'action de Macron pour les migrants

Politique | Publié le Mardi 29 Aout 2017 à 09:14:45 | |
 

Lors du mini-sommet de Paris ouvert ce lundi 28 août à l'Elysée, qui réunit des chefs d'Etat et de gouvernement des deux côtés de la Méditerrannée sur l'épineuse question de l'immigration clandestine, fléau de cette époque, Emmanuel Macron a présenté un plan d'action en trois points.

>

 

 

► Premier point : lutter contre les réseaux de passeurs. A ce sujet, Emmanuel Macron a précisé que la France avec l’Europe allaient renforcer leur coopération avec les pays d’origine et les pays de transit pour, à terme, démanteler ces réseaux de trafiquants illégaux. Sur ce point le président français a salué le travail entrepris par le Niger depuis juin 2016. « C’est cela que nous voulons généraliser » a-t-il expliqué, en annonçant qu’une aide au Tchad et à la Libye serait apportée pour faire de même.

► Deuxième point : les pays présents vont approfondir leur action commune pour améliorer la situation sécuritaire en Libye. Sans aller dans le détail, le président français a promis que l’Europe allait aider le pays à améliorer le contrôle de ses eaux territoriales. Il a parlé d’équipement, de formation des garde-côtes, mais également de développement d’infrastructures humanitaires avec le Haut-Commissariat pour les réfugiés et l’Organisation internationale des migrations (OIM).

 

► Troisième point : Emmanuel Macron a annoncé des actions très concrètes en amont de ces flux migratoires, en particulier au Tchad et au Niger. Ce qui a été acté, c’est que les ressortissants africains candidats à l’asile pourront désormais faire leur demande depuis ces deux pays. La France viendrait donc dans un second temps pour favoriser leur arrivée légale et sécurisée en Europe.

L'Europe face à un casse-tête migratoire

Malgré ce nouveau plan d'action, l'Europe reste empêtrée dans le casse-tête de l'immigration. Depuis plusieurs années, l'UE tente des initiatives, souvent en ordre dispersé, multiplie les sommets, les annonces, sans trouver la parade. Ce lundi 28 août, les différents partenaires du sommet ont réaffirmé vouloir briser les réseaux de passeurs, reconduire dans la dignité les migrants économiques, améliorer les contrôles aux frontières ou encore former les gardes-côtes...L'article complet en un clic sur Rfi.fr

 

 

 

RFI avec Imatin