Polémique autour du parti unifié : Mais à quoi joue Bédié ?

Politique | Publié le Mardi 13 Mars 2018 à 14:01:20 | |
 

Conséquence de l’aggravation des tensions entre le Pdci et le Rdr autour du parti unifié, le silence d’Henri Konan Bédié, président de la conférence des présidents des partis de cette alliance, suscite un mélange de curiosité et d’inquiétude chez certains. Surtout, quand celui-ci est au centre de ce débat qui fragile chaque jour le Rhdp (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix). 

>

 

A quoi joue Henri Konan Bédié ? Telle est la question que l’on est tenté de poser après les révélations faites par un cadre du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci) au quotidien ‘’L’Inter’’ N°5917 du mardi 13 mars 2018. Selon ce dernier qui a requis l’anonymat, les déclarations faites le samedi 10 mars dernier à Yamoussoukro par le Pr Maurice Kacou Guikahué et Jean-Louis Billon, respectivement secrétaire exécutif  et porte-parole adjoint du parti septuagénaire seraient une note transmise par Henri Konan Bédié au comité de haut niveau, mise en place par la haute direction du Rhdp.

Pour rappel, le secrétaire général du PDCI avait remis à l’ordre du jour ‘’la promesse’’ du président d’Alassane Ouattara quant à l’alternance en faveur de sa formation politique en 2020 quand  le porte-parole adjoint affirmait que si « parti unifié, il doit y avoir, ce sera après l’alternance ». 

Peut-on vouloir une chose et son contraire ? Ahoua N’Doli, cadre PDCI, lors du lancement des activités du forum des Houphouëtistes septuagénaire le lundi 12 mars dernier, a soutenu que « c’est Bédié (lui-même) qui a appelé au parti unifié ». Ou bien, est-ce une mauvaise foi des autres partis membres de l’alliance ?

Face à cette situation qui continue d’animer l’actualité politique nationale sans que le président du parti doyen ne se prononce, tout ceci  demeure pour certains observateurs de la scène politique ivoirienne comme une exigence pour lui de faire respecter ‘’la promesse’’ de l’alternance. Sinon, comment comprendre qu’en tant que président de la conférence des présidents des partis du Rhdp, Henri Konan Bédié puisse rester indifférent face aux empoignades constatées depuis peu entre sa formation politique, le Pdci, et son principal allié, le Rdr, au sein du Rhdp.