L’hôpital Mère-Enfant de Bingerville inauguré vendredi

Santé | Publié le Lundi 12 Mars 2018 à 16:14:22 | |
 

L’hôpital Mère-Enfant ( HME) de Bingerville sera inauguré vendredi, a annoncé lundi le président du conseil d’Administration de l’Hôpital,  Sega Sangaré lors d’une conférence de presse, organisée au Cabinet de la première Dame de Côte d’Ivoire, Dominique Ouattara à Cocody.

>

 

Cet ouvrage d’un coût total de 25 milliards F CFA, dont 18 milliards ont été consacrés à la construction et sept milliards F CFA  à l’équipement, est conjointement géré par la Fondation Children Of Africa, l’Etat de Côte d’Ivoire et l’ONG française «  la Chaîne de l’espoir ». Il est bâti sur une parcelle de 49.000 m², bénéficie d’un plateau technique de dernière génération et a une capacité d’accueil de 130 lits. Il se positionne comme une structure de niveau 3, dans la pyramide sanitaire ivoirienne.

L’HME permettra de rehausser le niveau de l’offre de soins de l’aire sanitaire de Bingerville et du District d’Abidjan et par ricochet, la Côte d’Ivoire avec un rayonnement national et sous régional, a indiqué M. Sangaré, ajoutant que l’objectif principal de ce centre est de contribuer à la réduction de la morbidité et de la mortalité maternelles, néonatales, infantiles et juvéniles.

Spécialisé dans la prise en charge du couple Femme-Enfant, le HME offre, pour le pôle mère, des soins obstétricaux avec un service de consultations externes et ambulatoire, un service d’urgences obstétricales, de chirurgie, d’accouchements,  de gynécologique et une prise en charge de l’infertilité.

Concernant le pôle enfant, l’HME  abrite un service de néonatalogie, de pédiatrie générale, de consultations pédiatriques spécialisés (cardiopédiatrie, d’ophtamologie, d’encocrinologie, gastroentérologie, psychologie pédiatrique) de chirurgie pédiatrique, d’oncologie pédiatrique, d’ORL pédiatrique.

Le président de la République, Alassane Ouattara a procédé à la pose de la première pierre de cet hôpital le 29 juin 2013. Deux galas pour la mobilisation des ressources nécessaires à la construction et à l’équipement du centre ont été organisés en 2012 et 2014, par la première Dame de Côte d’Ivoire, initiatrice de ce projet, rappelle-t-on.