Transfèrement sur Abidjan d’une quarantaine de personnes arrêtées à Blolequin

Société | Publié le Vendredi 09 Mars 2018 à 17:52:09 | |
 

Une quarantaine de personnes dont le président de la jeunesse communale de Blolequin avaient été interpellées puis conduites à la brigade de gendarmerie de Guiglo avant d’être transférées ce vendredi, à Abidjan, dans le cadre des enquêtes sur le meurtre d’un gendarme à Blolequin.

>

 

Ces individus, après trois jours d’auditions ont été transférés, à partir de 10H, à Abidjan sous une très haute escorte de la gendarmerie, dans le cadre de la poursuite des enquêtes sur l’assassinat d’un gendarme qui avait abattu un chauffeur de taxi-moto, à un poste de contrôle le 17 février.

La ville de Blolequin et précisément les quartiers Guéré, Dioula et Gama, dans la commune de Blolequin, dans l’Ouest de la côte d’Ivoire, ont été les théâtres d’une opération musclée des forces de l’ordre, mardi, de trois heures du matin à 10H. Cette expédition était liée à des informations faisant état de la présence des auteurs et complices de cet assassinat.

Lors d’un contrôle de routine à un barrage de sécurité à l’entrée de la ville de Bloléquin, un conducteur de moto-taxi a reçu une balle et est décédé des suites de ses blessures. En représailles, une foule déchainée s’est ruée sur les forces de sécurité en poste au barrage. Un gendarme a ainsi trouvé la mort.